Comment en finir, en sortir ...

    Partagez

    Le_Perdu

    Masculin Messages: 12
    Localisation: Montréal - Métropolitain

    Comment en finir, en sortir ...

    Message  Le_Perdu le Jeu 3 Mai - 3:19

    je sens que je suis dans une impasse. Je n'arriverais jamais à avoir la vie que je veux. Je ne me sens pas bien avec les gens, je suis tout le temps mal à l'aise. Je manque cruellement d'amour, je me sens mal et triste, totalement en dehors de la réalité. J'ai souvent envie d'en finir avec tout ça. Toutes les petites choses de la vie me paraissent insupportables, je vois toujours plus de contraintes que d'avantages à de nombreuses situations. J'ai fait des efforts, j'ai essayé, mais je retombe toujours. J'en ai marre, je n'ai même plus envie de faire des efforts, je ne fais qu'attendre et je sais... rien ne viendra à moi comme ça. Mais je n'ai plus d'énergie, plus la force, je refuse toute proposition de sortie, je n'ai plus envie de voir mes proches, hormis mes très peu nombreux véritables amis. Et par dessus tout, je n'ai plus envie d'avoir ce petit espoir que j'ai malgré tout en moi qu'un jour, ça ira mieux, que des choses plus positives m'attendent... parce que j'ai l'impression que je retomberais toujours au fond.
    Ca ne va pas dans ma tête, pas du tout, je pense que je suis malade, c pas possible de se sentir mal comme ça, parfois par aucune raison valable.
    VOila ce que j'attends : qu'une personne extraordinaire apparaisse dans ma vie, me prenne en main, me fasse sortir et rencontrer un tas de gens intéressants,...
    On peut toujours rêver, pour l'instant les gens ne s'approchent ps de moi.
    enfin voila tout ça pr dire que si vs avez des moyens d'en finir rapidement et ss trop de douleur, dites le moi, s.v.p. ... lol
    non, plutot des petits conseils pr améliorer ma vie, vie que je ne veux plus, que je veux finir, vraiment .... bien que je pense savoir ce qu'il faut que je fasse..
    Enfait, ct juste pr vider mon sac...

    Anne-So

    Messages: 17

    Re: Comment en finir, en sortir ...

    Message  Anne-So le Sam 5 Mai - 3:45

    Le_Perdu a écrit: VOila ce que j'attends : qu'une personne extraordinaire apparaisse dans ma vie, me prenne en main, me fasse sortir et rencontrer un tas de gens intéressants

    Tu peux devenir cette personne pour toi même. Le manque d'estime de soi est un problème qui touche tous les dépressifs, mais il est possible de la construire. Quand on la développe, on apprend à se considérer comme une personne qui mérite de bonnes choses, et à faire des démarches pour se les procurer.
    Un autre aspect complémentaire est l'affirmation de soi. C'est la capacité à mettre ses besoins avant ceux des autres, à penser à soi et à ne pas avoir peur de déclarer ses besoins aux autres.

    Le_Perdu

    Masculin Messages: 12
    Localisation: Montréal - Métropolitain

    Re: Comment en finir, en sortir ...

    Message  Le_Perdu le Sam 5 Mai - 9:00

    Anne-So a écrit:
    Un autre aspect complémentaire est l'affirmation de soi. C'est la capacité à mettre ses besoins avant ceux des autres, à penser à soi et à ne pas avoir peur de déclarer ses besoins aux autres.

    Anne-So,

    Il me semble que j'aurais tellement de chose à dire là-dessus, tellement je le crois, j'y ai cru .... et je ne veux pas faire du "négativisme" mais bien, juste tenter de m'exprimer sans, ni te décourager, ni décourager qui que ce soit.
    Encore aujourd'hui je m'efforce, je tente par foule de moyen d'y croire, de commencer par "Mon-Moi", ma propre personne, satisfaction personnel et surtout oui, surtout .... reconnaissance personnelle, vraiment. Je l'ai fait, je le fait et, je crois bien, je le ferai ... enfin, je m'efforce du moins. Oui j'ai passé beaucoup de temps seul, seul avec moi ce qui m'a permis de découvrir une foule de belles & merveilleuses petites choses .... des petits bonheurs de la vie comme je dis souvent, c'est vrai, il y en a. Je les aimes, pour ne pas dire les adores. J'ai eu des animaux aussi qui, à un certain moment, tant l'amour que je pouvais leur donner que celle que je recevais d'eux ... amour inconditionnel je dois dire ... m'apporte et, m'a toujours apporté une bombe d'énergie intérieur que je ne peux même pas exprimer en mot clair, précis tellement cette "masse" est puissante, tellement je n'y trouve pas de terme clair pour l'exprimer. Et je pourrais en parlé longuement ...

    Mais, afin de ne pas écrire 156 pages sans fin, ce que je veux dire de ce que je crois comprendre de ton message est de, justement, ne pas me créer d'attente, "m'auto-satisfaire", comblé mes besoins par des moyens sains, propre et reconnaître, bien sur, tant mes forces que mes faiblesses. J'y crois à cela, beaucoup même je te dirais.
    Là où je, ou j'ai trouvé ça difficile c'est justement après de longue voir, très longue période de solitude et ce, malgré mon implication communautaire, sportive, active, proffessionnel. Oui, plein de journées chargées, pas débordées mais bien chargées avec d'excellente structures, planifications, engagements. À la fin de celles-ci par contre, je me retrouvais toujours avec ce que je pourrais appeler un trou noir ... courte, moyenne même longue par moment, période de solitude. Oui, en occupant mes journées, mon temps selon mes obligations et mes satisfactions personnelles, le moment où je rentre chez moi, où là je suis en quête de tranquillité, de relaxation et bien la solitude, trop souvent, elle a prit le dessus.
    Particulièrement depuis que je n'ai plus aucun animal. Oui, beaucoup me dise que je pourrait ou même devrais aller m'en chercher un autre (toutou) mais, vu les derniers temps et avec, en plus, la structure de mes journées, je ne crois vraiment pas que, pour l'instant, ce serait une bonne idée .... un jour par contre ...

    Enfin, je ne veux trop m'allonger là-dessus. Ce que tu m'as écris me ramène un brin à la réalité et voir même, me motive aussi mais ... oui, un autre gros MAIS .... Vais-je un jour tant pouvoir donné que recevoir .... et ce, sans mesure, sans attente, juste sainement .... ??? J'aimerais tellement ....
    Je crois aussi, fortement même ce que tu dis comme quoi ... "le déclarer aux autres..." je crois cependant avoir trop donner d'écoute et ne pas en avoir reçu et attention, je ne parle pas de "satisfaction personnelle" encore là mais, juste une simple et brève écoute, attention .... car pour moi, parler sachant que personne n'écoute .....

    Merci Anne-So Wink

    Le_Perdu

    Masculin Messages: 12
    Localisation: Montréal - Métropolitain

    Juste Comme Ça ...

    Message  Le_Perdu le Sam 5 Mai - 9:30

    On passe notre vie entière à s'inquiéter de l'avenir, A faire des projets pour l'avenir, à essayer de prédire l'avenir... Comme si savoir à l'avance pouvait amortir le choc. Mais l'avenir change constamment. L'avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, Et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : Quand finalement, il se dévoile... L'avenir, n'est jamais comme on l'avait imaginé.

    michelin

    Messages: 4

    en sortir

    Message  michelin le Sam 9 Fév - 20:47

    bonjour

    ne te désespère pas car il y a beaucoup de façons d'en sortir

    mais tu ne dis pas si tu déjà eu affaire à un thérapeute : il me semble que c'est la première chose à faire pour toi car il faut bien se faire aider pour s'en sortir

    courage !

    ethelle

    Messages: 21

    Solution si ça t'intéresse

    Message  ethelle le Jeu 14 Aoû - 9:29

    Bonjour Le perdu,

    Ce que tu décris dans ton mal être m'interpelle car, je me suis déjà sentie comme ça. Pour en sortir, j'ai fait 2 ans de thérapie. Je n'y croyais pas au début et pourtant, tellement de chose on changé dans ma vie. J'étais mal dans ma peau. Je n'arrivais même pas à dire bonjour à mes collègues le matin tellement j'étais mal dans mes baskets. Les gens étaient naturellement "antipathiques" avec moi. Dès que je devais parler en publique ou dans un groupe, je perdais la tête et finalement ça donnait un résultat horrible. Tout cela a changé. Le problème est toujours à l'intérieur de soi, c'est pour cela qu'il faut prendre le problème à la source.

    Aujourd'hui, j'ai d'autres problèmes je dois l'avouer. Comme présentement, je vis une dépression mais je n'ai plus ces problèmes de communications que je t'ai décrit plus haut.

    Lorsque j'avais 10 ans de moins, j'avais moins d'ami(e)s et de personnes du sexe opposés qui s'intéressaient à moi qu'aujourd'hui. Quand tu finis par te sentir bien dans tes baskets, on dirait que c'est à ce moment que tout vient à toi. Il faut travailler pour cela. Si l'argent poussait dans les arbres, on le saurait.


      La date/heure actuelle est Mar 2 Sep - 4:06